Traduction :
Le site des conseils aux voyageurs pour l'Amazonie et pour les Guyanes.

Archives mensuelles : mai 2016

Mes projets d’expéditions de juin à décembre 2016.

  • Fin juin 2016 : pré-expédition au pied du volcan Sangay, volcan sacré des Jivaros Shuar.

Objectifs : préparer une expédition nautique des sources des rivières Morona-Santiago en territoire Jivaro, jusqu’à la ville péruvienne d’Iquitos, par la rivière  Marañón et le fleuve Amazone.

  • Juillet 2016 : expéditions dans le Chocó colombien et contacts avec l’ethnie amérindienne Embera et la population afro-descendante de Timbiqui (Côte Pacifique).

Objectifs : étude du comportement alimentaire des trois grenouilles les plus venimeuses du monde du genre Phyllobates (Dendrobatidae).

1ère expédition à Timbiqui pour étudier le comportement alimentaire de la grenouille la plus venimeuse du monde : Phyllobates terribilis, dont le venin cutané est utilisé dans les venins de chasse par les Embera.

Zone de recherche : réserve « ranita Terribilis », de l’ONG colombienne ProAves. 

2ème expédition dans la région de Quibdo pour étudier le comportement alimentaire de Phyllobates aurotaenia et de Phyllobates bicolor, dont les venins cutanés sont utilisés dans les venins de chasse par les Embera.

Zone de recherche : communautés Embera.

Ces grenouilles sécrètent une puissante substance venimeuse acquise de manière exogène, la batrachotoxine, stockée dans leur organisme par ingestion d’insectes.

La situation conflictuelle de la région, où sévissent encore des groupes armées, n’a pas permis jusqu’alors aux scientifiques de mener des études approfondies sur la toxicité de ces petites grenouilles. Ces premières expéditions in situ permettront peut-être d’en développer d’autres plus complexes et mieux organisées.

  • Août-septembre 2016 : expéditions dans le Madre de Dios péruvien dans le cadre de deux commissions organisées par le gouvernement régional, en tant que correspondant International du quotidien Régional “Don Jaque”, analyste en thèmes indigènes.

Objectifs : problématique de la santé et de l’éducation dans diverses communautés amérindiennes localisées dans les parcs et réserves de cette région. Étude et analyse du futur des peuplades actuelles vivant en total isolement. Évaluation de leur intégration future dans la société péruvienne.

Participation prévue comme intervenants ou comme observateurs de la FENAMAD (Fédération Native du Madre de Dios), de l’Église catholique et des Ministères de la Santé et de l’Éducation.

1ère commission prévue sur le haut Rio Las Piedras.

2ème commision prévue dans le Parc Manu.

  • Octobre 2017 : expédition en solitaire et en kayak des sources du Madre de Dios jusu’à Puerto Maldonado (Pérou).

Objectifs : cette aventure de 600 km devrait permettre, au contact de communautés amérindiennes qui ont récemment subi des attaques  de groupes amérindiens isolés avec des membres mortellement touchés par des flèches, de mieux comprendre les enjeux d’une intégration possible de ces groupes farouches et de permettre une pacification pour le bien être de toutes les communautés concernées.

Mes projets de conférences et de formation de juin à décembre 2016. Résumé en images de certaines de mes activités de 2013 à mai 2016.

Résumé en images de certaines de mes conférences, formations et expéditions, réalisées entre 2013 et mai 2016.

 

Résumé de mes conférences, formations et expéditions, prévues de juin à décembre 2016. 

  • 1er Congrès équatorien de gestion de la faune sauvage et 4ème Congrès Équatorien de Mammalogie. Université de Santa Helena – Équateur.

10 juin : intervention en tant qu’invité spécial : “Révision des principaux risques sanitaires en relation avec la gestion de la faune sauvage au contact du milieu ambiant. Conseils utiles sur le terrain et en laboratoire ».

  • Université Pontificale Catholique d’Équateur – Quito (PUCE).

14 juin : conférence grand public (sujet à préciser avec le Rectorat).

16-18 juin : cycle de conférences sur les animaux venimeux d’Amazonie.

20-24 juin : cours théoriques et pratiques à la station biologique de la PUCE dans le Parc Yasuni – Amazonie équatorienne.

  • Cycle de conférences à l’Université Technologique colombienne de Quibdó (Chocó).

Juillet (date à préciser) : thèmes en cours d’évaluation avec le rectorat.

  • Conférences sur les risques sanitaires liés à la faune à l’hôpital de Timbiqui.

Juillet (date à préciser) : conférences sur la santé à l’hôpital de Timbiqui.

  • Organisation Mondiale de la Santé / Organisation Panaméricaine de la Santé (OMS/OPS). En collaboration avec les Ministères de la Santé et des Cultures et Tourisme. La Paz – Bolivie.

Octobre (date à préciser) : le néo tourisme chamanique en Amérique du Sud et les conséquences pour la santé physique et mentale du voyageur de l’usage des plantes hallucinogènes durant la cérémonie de l’ayahuasca.

  • Université Autonome du Béni “José Balivián” – Cursus de Médecine Humaine et de Médecine Vétérinaire (Trinidad – Bolivie).

31 octobre – 04 novembre : séminaire médical : cycle de conférences théoriques et pratiques pour les étudiants des deux cursus.

  • Groupe d’Intervention des Forces Spéciales de l’Armée de Terre bolivienne (F10). Chaparé – Bolivie.

Novembre (10 jours – date à fixer) : formation sur la gestion de stress et la psychologie en milieu hostile amazonien.

  • Centre d’Instruction de Guerre en Forêt : (CIGS). Manaus – Brésil.

Novembre : premiers contacts prévus sur place afin de présenter des thèmes de conférence spécifiques.